mercredi 9 novembre 2011

Noël de novembre à février

"Tu sais pourquoi je fais jamais de cauchemars l'hiver ?

- Non, dis moi.

- Parce que l'hiver, je rêve de Noël... et moi J'ADORE Noël ! Noël c'est mon rêve depuis toujours ! Je rêve du Père Noël, des lutins, je me demande comment il fait le Père Noël pour distribuer TOUS les cadeaux à TOUS les enfants du monde ENTIER, je pense aux animaux, là, qui volent, et j'aime les décorations de Noël...

- ... moi aussi j'adore Noël."

Et c'est grâce à eux...

samedi 29 octobre 2011

Anniv' Nounou # 2 : tu vas en bouffer de l'anniversaire

Et oui ! me revoilà, après une semaine de silence !

Ne crois pas que j'ai passé ma semaine à mater L'amour est aveugle, ou que je suis allée cueillir des champignons hein !

Chuis sûre que t'attends de savoir si ma fille a été bien gâtée pour son anniversaire... allez hop !

Alors, pour commencer la Nounou chérie a eu 2 livres, on a cherché culturel, tu vois, on a pensé à son apprentissage, on a réfléchi pédagogie et épanouissement personnel :



Comme tu peux le constater, que du sérieux, de l'engagé, des livres qui demandent une profonde réflexion sur le devenir de l'être humain. Ou plutôt du lapin, oui, si tu veux.

Alors Simon (c'est le nom du petit lapin) fait rien que de répondre "caca boudin" à tout ce qu'on lui demande, pas bien Simon. Ce qui fait que le loup a cru que c'était un "Oui, bien sûr", à la question "Est ce que je peux te bouffer".

Bon heureusement ça finit bien hein, papa lapin récupère son petit lapin et même qu'il est guéri de sa cacaboudinite aigüe. Par contre maintenant il dit "prout" à toutes les sauces. C'est pas gagné pour la future vie sociale de Simon quoi.

Mais moi ça me fait bien marrer, et Neva aussi ; d'ailleurs elle le connaît déjà par coeur. Ca la fait rire, moi ça me fait rire, ça nous fait rire de la voir rire, bref t'as compris, on est une famille qui dégouline de bonheur.

Je te raconte pas "Je veux des pâtes", mais c'est le même genre, et ça nous fait dégouliner doublement de bonheur. Même Natalia Vodianova est jalouse de notre cohésion familiale.

Ensuite, en mère couseuse que je suis, j'ai décidé d'ajouter une 34ème robe et une 27ème veste à son dressing pourtant déjà bien fourni :





Une robe rose, indispensable comme tu le vois, et une cape de Sherlock Holmes, encore plus indispensable. Le tout inspiré de modèles vus dans mes livres de couture japonais, mais fortement modifié en ce qui concerne la cape. En plus dans le livre ils appellent ça un poncho ; tu vois bien que ça n'a rien à voir. Pour moi un poncho c'est une grande couverture avec des lamas en jacquard que tu poses sur les épaules et ensuite tu joues de la flûte de pan.

La cape donc, est en drap de laine et doublée de polaire orange, ben ouais, faut que ça se voit.

Vient ensuite le jouet, après l'éducatif et le nécessaire, je pense quand même à sa coordination oeil/main, et au développement de son imaginaire par le jeu. Ca lui permettra quand elle sera grande et qu'elle prendra le bus pour aller au lycée de se souvenir, émue, qu'enfant, elle avait un bus tout pareil. Bon, plus jaune. Plus arrondi. Moins polluant. Bon merde, presque pareil quoi.


et ensuite 2 DVD, le Roi lion et Frère des ours. Tu vois bien qu'elle a été gâtée cette petite fille !

Depuis 1 semaine : environ 10 visionnages du roi Lion.
Le roi Lion ça faisait des années que je le cherchais, Disney l'avait tout simplement supprimé de ses ventes. 
Opération marketing bien sûr, comme ça tu le désires pendant longtemps, tu le cherches partout, les occasions se vendent à prix d'or. (sans déconner ! je l'avais trouvé il y a 2 ans sur Ebay, c'était quand même 49 € le DVD... nawak) 

Quand enfin ils se décident à le ressortir, c'est dans une version remasterisée 5.1 son dolby stéréo et Blu ray recolorisé, comme ça ils peuvent justifier un prix exorbitant (et sans parler des coffrets collector avec un bout de pellicule certifiée et une touffe de poils de Donald Duck) et tout le monde se jette dessus. Je suis bête et méchante, je me suis jetée dessus, comme tout le monde.

D'ailleurs en le revoyant j'ai trouvé Simba particulièrement agaçant ; mièvre et nunuche. J'aime beaucoup les dessins animés Disney (hum, très original) mais je trouve les personnages de plus en plus gonflants. Sincèrement, si vous matez les Aristochats, vous n'aurez qu'une envie : étrangler Duchesse et sa bêcheuse de petite Marie.

Sur ces paroles pacifiques et emplies d'amour, ben à plus !

samedi 22 octobre 2011

Histoire d'un prénom # 2

Bonjour !

Alors, toujours dans le cadre de l'initiative de ma soeur, qui propose sur son blog de raconter l'histoire des prénoms de nos enfants, voilà l'histoire du prénom de ma poupée...

Donc 2006 : 2 ans après la naissance de mon mêêêêêrveilleux fiston (histoire de son prénom ici) je commence à penser à un petit deuxième. Avant même d'en parler à Monsieur et de planifier ça (j'aime bien l'idée de planifier un enfant, "ok bon, en mai, juin, juillet, laisse béton, chuis overbookée... Août, attends mon grand, c'est les vacances hein, faudrait voir à pas faire trop de rab ! Bon septembre, j'ai un créneau, à voir, sinon on remet ça en octobre, qu'est ce t'en dis ?!")
Donc avant toute chose, une évidence : FAIRE UNE LISTE DE PRÉNOMS. Ben oui, indispensable vois tu, avant tout rapport, tutututut, fais voir ta liste de prénoms, ça va plus vite qu'on ne le pense, une grossesse.

Alors là j'ai été bonne élève, puisque j'ai tout noté sur mon pc et tout gardé ! Bon je vais pas tout te balancer, mais j'avais bien bossé puisque j'avais préparé une liste garçon et une liste fille.

pour les gars (au chocolat) : Elijah - Elliot - Clarence (oui encore lui !) Liam - Jamie - Dorian - Cameron  - Otis
Comme tu vois je suis restée sur mon envie de prénoms anglo saxons ! mon chouchou de tous les chouchous c'était Elliot (trop choupi le petit Elliot dans E.T...)


et pour les filles (à la vanille) : Loreleï - Jude - Neela - Angèle - Appoline - Judie - June - Héloïse
Beaucoup moins de prénoms anglo saxons, je l'admets !

En février 2007, je fais un test de grossesse positif. Youpi ! 
Ni une ni deux, je vais chez mon médecin pour me faire prescrire la prise de sang qui permet de confirmer. Dans la salle d'attente, en feuilletant des magazines, je tombe sur un article qui parle d'une mannequin qui vient d'avoir une petite fille, elle l'a appelée Neva. Cette mannequin c'est Natalia Vodianova, oui celle qui fait soi disant des soutifs et des culottes chez Etam, elle est simplement sublime ! à l'époque elle n'est pas encore aussi connue qu'aujourd'hui.


Pour que tu voies bien de qui on parle...

Bon à ce moment là de l'histoire tu te doutes bien que je te raconte pas tout ça pour te dire finalement que j'ai appelé ma fille Gertrude hein... (mais je continue quand même mon histoire)
Donc je mets ce prénom dans un coin de ma tête, en me disant "tiens si c'est une fille, pourquoi pas" et puis surtout peut être que si nos filles ont le même prénom, je deviendrais une maman aussi jolie ! Ouais j'y crois ! Et après ça nous fera plein de points communs toussa, Avec Natalia (Nat pour les intimes) on se fera des tea-Party dans sa résidence de vacances, je lui apprendrai à tricoter et je lui donnerai mes astuces pour cuisiner, oh yeah !

Une fois redescendue sur terre, vient le moment de la 2ème échographie : c'est bien une fille, et je ressors ma petite liste de prénoms. Monsieur me dit "STOP. Ce sera Neva. J'adore."

Va pour Neva !

Neva est un prénom russe ; donc Neva sans accent, évidemment. en alphabet cyrillique russe, cela donne Нева.
C'est le nom du fleuve qui passe à Saint Pétersbourg, il me semble que cela signifie "petite rivière". Et moi j'ai "l'âme slave" comme le disait Boris Vian. J'adore cette vision romantique, triste et joyeuse à la fois que l'on a de la Russie ; la Russie des tsars, d'Anastasia, de Nevski, de Nicolas Gogol (qui détestait pourtant Saint Pétersbourg...) la Russie des "yeux noirs", (chanson magnifique reprise par Benoît Poelvoorde dans les Emotifs Anonymes)


Son pourri-dégueulasse mais je vénère Benoît Poelvoorde !


Bref une Russie fantasmée ! et j'aime l'idée que peut être, ma fille aura elle aussi l'âme slave...

Pour l'anecdote, à la maternité, la sage femme m'a demandé officiellement son prénom pour effectuer la déclaration en mairie. Je lui réponds "Neva ; N - E sans accent, V - A." elle me répond "ah bon ? mais vous avez pas peur que les gens disent "Neuva" ??!"

Ahahahah ! non, j'ai pas peur, non...

Et aujourd'hui, à 10h44, heure où ce billet a été mis en ligne, ma petite Neva fête ses 4 ans... Ce petit article pour toi ma Nounou !


Bon anniversaire !


Une version plus audible de "Les yeux noirs", tirée de la BO du film "Les Emotifs Anonymes"

"Dans tes grands yeux noirs
Je me suis perdue
J'attends un regard
Le coeur suspendu
Je t'aime tellement fort..."

mercredi 19 octobre 2011

Le plus beau prénom du monde

Où j'ai enfin un truc à dire, grâce à ma soeur...

Quoi, presque 2 semaines sans nouvelles, et j'ai rien à raconter ??

Ben si, en fait, je suis allée au ciné, j'ai vu 3 films, jai reçu ma mère chez moi, j'ai préparé l'anniversaire de ma fille, je suis allée au resto, j'ai cousu (bien sûr), mais rien qui mérite un billet. ou alors en billet de secours, tu vois le genre, quand j'ai vraiment RIEN à dire.

Mais là, Sister propose sur son blog de raconter l'histoire des prénoms de ses enfants ; et ça tu vois, raconter ma vie (ou plutôt la partie qui concerne mes enfants) j'aime bien.

Ca a commencé en 2003 : je m'installe à Annecy avec Monsieur, on est ensemble depuis 1 an 1/2. Au printemps me vient des envies de bébé, alors je vais beaucoup sur les forums de maternité, et je rêve, je soupire, j'imagine, je me projette.

Août 2003, j'annonce à Monsieur que j'arrête la pilule. Et que c'est indiscutable. Na.
Lui se dit oui bien sûr, j'ai de la marge avant qu'elle tombe enceinte. Hin hin.
Moi pendant qu'il ricane en douce, je me focalise sur les prénoms : j'adore les prénoms anglo-saxons, mais je ne veux pas d'un prénom qu'on entend partout (oui comme tout le monde, quoi)

Septembre 2003, je ne suis pas enceinte.

Octobre 2003, je ne suis pas enceinte.

J'envisage déjà les traitements hormonaux, les FIV, l'adoption. J'ai perdu tout sens de la mesure.

Novembre 2003, le test de grossesse s'avère positif AAAAH PUTAIN C'EST PAS TROP TOT. Je découvre que la patience ne fait pas partie de mes qualités.

Je me rappelle être sortie des toilettes en brandissant le test (Grand moment de glamour, tu peux m'appeler Marylin) et avoir clamé "Bon maintenant faut trouver le prénom et le parrain/la marraine!!"

C'est te dire si le prénom avait de l'importance pour moi. et aucune pour Monsieur, plus occupé à se remettre de sa syncope sur le canapé.

au 2ème trimestre, on apprend que c'est un garçon ; super, c'est ce que je voulais. Oui alors je sais que ça ne se fait pas, maintenant on doit dire "oui mais tant que l'enfant est en bonne santé, moi tout me va" ben on s'en doute, mais moi j'avais une préférence pour un bébé en bonne santé et avec un zizi.

Mon beau frère nous passe son très très gros bouquin de prénoms, je consulte Internet, bref dans la liste il y a Mathis (version francisée de Matthew, comme Matthew Bellamy), Jamie (comme Jamie Cullum) Clarence (comme Clarence Worley hein, de True Romance, rien à voir avec Clarence-le-lion-qui-louche, merci pour la référence Belle maman)

 (à ton avis, c'est lequel de Clarence que je préfère ?)
(Et merci d'exister Christian Slater, tu as été mon dieu pendant quelques années)

et puis d'autres, mais c'est dommage, je ne les ai pas notés et ils ne m'ont pas plus marquée.

Et un jour, TADAAM, je tombe sur...

Joshua.

J'adore.

C'est anglo-saxon, mais c'est un prénom d'origine hébraïque. ils sont beaux les prénoms hébraïques. et puis c'est unique, c'est magnifique, bref, le coup de foudre total.
Ce sera Joshua ou rien !!

Après, il y a eu contrat avec Monsieur qui ne voulait pas de ce prénom au début ; donc je choisis le prénom, et il peut mettre ce qu'il veut en 2ème prénom. Même Jean Claude. même Fernand.
Pour info, il a choisi Mathis.

Aujourd'hui, mon Joshua a 7 ans. Je ne sais pas (et je ne pense pas) que son prénom puisse influencer ce qu'il est, son caractère, son tempérament. Mais pour toujours, le prénom Joshua sera associé pour moi à la douceur, la réflexion, la curiosité, la tendresse. Toujours.

Et ça se prononce JoSHua. pas Jossua !!! Mon fils a même repris sa maîtresse l'an dernier, en lui disant que S et H ça fait "ch" , et pas "ss" ...

Il me restera à évoquer le prénom de ma fille qui fera l'objet d'un deuxième billet.

et merci à ma fournisseuse officielle de sujets pour mon blog : ma soeur !

jeudi 6 octobre 2011

mon conseiller pôle emploi et moi...

c'est pas trop l'amour fou.

Bon déjà c'est pas mon conseiller pôle emploi, c'est mon conseiller CRP, GROSSE nuance (pour eux). la CRP c'est la période qui suit un licenciement économique, tu l'acceptes ou tu la refuses, comme tu veux. La CRP te permet de bénéficier plus facilement de formations, de VAE (Validation des Acquis de l'Expérience), d'assister à des ateliers, de préparer une reconversion, et surtout, d'être mieux "payé" pendant 1 an. Chouette, je me suis dit.

Déjà, tout le côté formations et blablabla, j'ai rien vu.

"...oui, mais il faut que ce soit au plus tard 6 mois après la fin de votre CRP"
"...oui, mais il faut que ce soit des places financées par le conseil général"
"...oui, mais il faut savoir danser la macarena"
"...oui, mais la neige elle est trop molle pour moi"

Bon, ok, je laisse tomber la formation.

Ensuite tu fais pas partie des chômeurs (tu es CRPiste, foulala, rien à voir ! et puis comme ça tu n'apparais pas sur la liste des demandeurs d'emploi, ça fait plaisir au gouvernement) mais tu en fais quand même partie (tu dépends d'un pôle emploi, tu dois te déclarer tous les mois, tu rencontres un conseiller régulièrement, et tout ce qui va avec)

Je ne connais rien de pire que d'être au chômage (ou en CRP, bon je crois que t'as compris que c'est quasi pareil) Déjà, pour le côté pas glop ; t'es qu'un déchet de la société, tu vis aux crochets de ceux qui bossent pour toi (feignasse), t'es certainement au bord d'une dépression (va voir un psy) et en plus tu fous rien de tes journées (morue). C'est déjà bien chiant.

Mais le plus pénible c'est les RDV annoncés la veille et si tu te présentes pas t'es radiée direct (si si, vécu pour vous ! mais en même temps, tu pouvais pas avoir autre chose de prévu, T'ES AU CHÔMAGE) et le conseiller qui aime bien te foutre la pression : "ouais mais là... si vous avancez pas, on va tout simplement vous radier..."

Limite du harcèlement moral.

Pour les moralisateurs, j'ai pas rien foutu, hein. Sinon j'écrirais pas un billet plein de rage dégoulinante. Je suis sur le point d'ouvrir mon auto entreprise : couture, tricot et ateliers. Je lui ai pondu un dossier du feu de dieu, avec intro, thèse, antithèse, synthèse, conclusion, marge à trois carreaux, titres en rouge et chapitres en vert et âge du capitaine. Et je te parle pas de mes heures de couture, les cours de couture que je prends, ça n'a l'air de rien mais c'est très très long de coudre (oui, là je me plains). et le réseau que je commence à me constituer pour les ateliers, et les contacts fournisseurs, et...bon là je crois que tu sens bien que je suis énervée.

Bref je me suis fendue, quoi.

Et lui il trouve que j'avance pas... pour une fois j'ai pas trop fermé ma gueule, je lui ai dit que oui, j'avance, mais que non, ça se voit pas sur son écran d'ordinateur.

En fin de rdv, il me dit qu'il en a vu passer plein des auto entrepreneurs... qui se sont cassés la gueule. mais bon, vous avez raison hein, faut aller au bout.


. . .


Je vais m'arrêter là pour ce soir ! Ca m'a pas mal défoulée de dire un peu ce que je pensais ; sinon ça me ronge, je garde tout, et ça s'emmêle, j'en rêve la nuit, je finis par pourrir Monsieur et les enfants alors qu'ils n'y sont pour rien. Bref, fallait que ça sorte.
Par écrit, c'est un début non ?

mercredi 5 octobre 2011

"Maman...

t'es plus belle que la fille de plus belle la vie..."

Quelles références, n'est-ce pas.

Si j'avais un peu la honte je vous expliquerai pourquoi mon fils connaît plus belle la vie ; en fait l'actrice qui joue Ninon est passée dans Fort boyard cet été.

Mais en fait je préfère rester sur ces jolis mots !

vendredi 30 septembre 2011

Ce petit truc en plus...

alors aujourd'hui, j'aimerais lever un voile (métaphore hein, je veux pas d'ennuis avec les femmes musulmanes) sur un truc qui nous rassemble, nous les filles. chuis presque sûre que les mecs aussi d'ailleurs, mais on va commencer par les femmes.

Nan, c'est pas un truc gynéco. (--> Si t'es un mec tu peux rester.)

...

Bon cherche pas trop loin, sinon je sens que ça va partir en boudin cet article.

La miousique de merde !!!

Si si, fais pas ton étonnée, chuis sûre que toi aussi t'écoutes des trucs pas vraiment avouables. On a toutes une chanson ou pire, un artiste qu'on apprécie malgré des paroles guimauves / une orchestration 100% merdique / un clip àlacon / ou les trois à la fois.

Je ne saurais pas l'expliquer. Est ce que c'est une réminiscence de notre p'tit coeur d'ado ? Est ce que ça nous rappelle une période sympa durant laquelle cette merde passait à la radio ? Est ce qu'on trouve l'interprète mignon/mignonne ? (c'est la raison la plus probable pour moi, et non, rien à voir avec mon article précédent sur Maroon 5)

Allez si tu veux je t'en cite quelques uns des miens, au risque de bousiller le peu de dignité que j'aurais pu acquérir sur ce blog. Tu serais sympa d'en citer aussi, comme ça on sera plusieurs à dire au revoir à notre dignité. et puis merde quoi.

Number 1 :



Dans le genre "ouais, mais elle est magnifique ! et puis elle a une voix sublime ! et puis quelle classe !! ... Hein ?? elle est née le même jour que moi ?? LA MÊME ANNÉE AUSSI ?? putain chuis sûre c'est un signe ! J'vais devenir célèbre et chanter comme une déesse moi aussi !"

Number 2 :



Ouais je sais. je me l'explique pas moi même ; la honte. mais c'est bon la honte, on l'a déjà dit.

Number 3, et puis après j'arrête parce qu'il faut pas déconner :



Oulala, mais c'est les années 90 tout ça. J'avais genre 17 ans quand c'est sorti, et ça sentait bon la fin du lycée : je suis une adulte (hin hin) chuis libre, j'm'en fous, je peux faire des saltos arrières dans la cour du lycée. Comme Britney, quoi.

Et ce qu'il y a de marrant avec les trucs inavouables, c'est que ça marche aussi avec le ciné ! (= prochain article ?? = je vais pas chercher mes sujets très loin ?)

Mais j'écoute aussi des trucs très avouables ! si si, je te jure !

mercredi 28 septembre 2011

Sweet dreams

Are made of this... bon je te fais pas la chanson jusqu'au bout, chuis sympa.

Alors c'est marrant parce que ma soeur aujourd'hui a fait un billet sur les rêves chelous... et que justement j'en ai fait un, de rêve tordu !

Tu connais Maroon 5 ? Je t'arrête tout de suite, je suis assez indifférente à leur musique. alors me range pas dans la catégorie des groupies de Maroon 5.
Par contre, Adam Levine, le chanteur, me laisse déjà moins indifférente...


je pense que c'est sa vague ressemblance avec Christian Bale... Christian Bale qui me fait ggGGRRÂÂAOUUUuuu.... bref c'est pas le sujet du jour !






Donc, Adam Levine, que maintenant tu ne peux plus ignorer, voulait m'acheter un cartable que j'ai cousu dernièrement (pour sa nièce de 8 ans, c'est précis comme tu vois), et me le faisait savoir via Facebook...




Et à partir de là, c'était de la folie, j'avais des milliers de gens sur ma page pro, et ça partait en sucette, ils postaient des vidéos bizarres... bref tout ça pour dire que j'ai même pas finalisé ma transaction avec Adam, je me suis réveillée... et comme un zombie j'ai quand même vérifié ma page pro ce matin, au cas où... ben quoi ?

Je te rassure, pas de traces de "fans" en délire, ni d'Adam Levine !

je sais pas toi, mais quand je rêve, et qu'après je me réveille, j'ai souvent du mal à distinguer la réalité, je crois encore à mon rêve ; genre ça m'est déjà arrivé de faire la tronche à mon mec parce qu'il avait été con dans un rêve. ou de vérifier sur le net si Mickaël Jackson était toujours mort parce que j'avais rêvé qu'il était ressuscité.

Et sinon j'ai été bien malade, (oui tu peux le dire, là je te raconte ma vie), angine blanche + sinusite + cistyte, moi je dis wouhou, le trio gagant ! Allez, pas la peine d'aller mettre un cierge, je vais mieux !

Pour finir, je vais faire mon intello à deux balles et te citer Boris Vian :

"Dire des idioties, de nos jours où tout le monde réfléchit profondément, c'est le seul moyen de prouver qu'on a une pensée libre et indépendante."


vendredi 23 septembre 2011

je te fais les présentations ?

alors, tout d'abord y a le monsieur grand modèle :



Mon petit Monsieur sérieux, la tête dans les étoiles et les pieds bien sur terre, qui peut aussi bien te demander si "c'est le futur qui vient vers nous ou si c'est nous qui allons vers le futur" ou s'il peut inviter Damien Saez et Matthew Bellamy à son anniversaire ! C'est un savoyard de naissance qui te dira qu'il n'aime pas la tartiflette ! (sacrilège !!) il est bôôô (objectivité : zéro) et je l'aime !!

Il y a aussi ma demoiselle Pépo :


C'est ma petite sauvageonne, celle qui me fait rire, qui n'aime pas la pizza (!!! sacrilège bis !!) Celle qui veut tout faire comme son frère, qui préfère Buzz l'éclair et Lucky Luke aux princesses et aux fées. Number one pour chanter des choses affreuses sur des mélodies trop youpi tralala !
C'est aussi celle qui a des dizaines de surnom, tous plus gagatisants les uns que les autres : Nounou, Ma souris, chouquette des bois, Princesse Pépo, ma bébé, mon morceau, porcinette... en général c'est là qu'elle affirme "NON ! Moi je m'appelle NE-VA !"

j'hésite...

Je te raconterais bien ma visite bi annuelle chez le dentiste, avec installation de nouvelles couronnes dentaires, toussa toussa,

ou alors,

Je te raconte comment je me suis faite traiter de gros bide par une mamie, hier après midi... (véridique!)

humm...

En tout cas mine de rien j'ai passé mon examen d'entrée en bloggerie !

Bon allez, je t'aiguille : normalement, ici ça va causer couture, tricot ; je suis en train de monter mon auto entreprise (quel mot pompeux!) pour faire de ma vie un enfer m'épanouir pleinement dans ma vie professionnelle tout en étant une mère présente et attentionnée pour mes adorabeules kids. ça c'est la théorie.
mais je n'exclue pas de te parler de la pratique, de mes enfants et de Monsieur. peut être même qu'on parlera aussi d'autre chose, je sais pas encore.

et si tu vois que mon blog ne se renouvelle pas, genre tu ne vois que les articles qui articloient et la morosité qui morosoit, tu t'inquiètes pas... j'ai pas toujours des trucs super intéressants à raconter ; et des fois c'est de la flemme ! Mais surtout, garde à l'esprit que "la parole est d'argent et le silence est d'or"... et moi tu vois j'aime bien l'idée de devenir riche rien qu'en fermant ma bouche !